Horreur

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

Une Hache Pour la Lune de Miel de Mario Bava 1970

Avec : 

  • Stephen Forsyth : John Harrington
  • Dagmar Lassander : Helen Wood
  • Laura Betti : Mildred Harrington
  • Jesus Puente : Inspecteur Russell

Origine : Italie/Espagne

Durée : 88 Min

Dans un train lancé à pleine vitesse, un homme pénètre dans un wagon-lit et assassine au hachoir un couple en voyage de noces. Il s’agit d’un jeune styliste richissime, John Harrington, déjà auteur de cinq meurtres de femmes. Mildred, son épouse, fascinée par le spiritisme, s’obstine à refuser le divorce. Un lien indéfectible semble les unir. La police commence son enquête… (Source : téléloisirs.fr).

Inédit en salles en France, ce long métrage est souvent considéré comme un hommage déguisé du maitre du Giallo à l’un de ses propres classiques, «Six Femmes pour l’Assassin».

Bava profite en effet de ce film de commande (il doit alors honorer un contrat avec un producteur espagnol) pour suivre ses propres traces en proposant une oeuvre qui en reprend de nombreux éléments (notamment le décor de l’atelier de couture et les mannequins) et à la photographie quasi similaire. Sauf qu’ici, le réalisateur va littéralement casser les codes traditionnels du genre en nous dévoilant d’emblée l’identité de ce tueur psychopathe qui assassine à coup de hachoir, de jeunes femmes sur le point de se marier. Une façon pour cet homme d’exorciser un fort trauma lié à son enfance, celui du meurtre de sa propre mère et de son amant, le soir de leur nuit de noces.

En choisissant de suivre le point de vue du tueur, Bava nous permet de comprendre ses motivations et de suivre son «évolution» psychologique, entre cauchemars et réalité.

Mais malgré la maitrise indéniable du réalisateur (son style est ici toujours aussi inspiré et caractéristique) et les quelques coup d’éclats de mise en scène qu’il nous offre (les meurtres et les flash-back), difficile de s’emballer pour ce film au scénario finalement assez linéaire qui ne propose pas véritablement de surprises et de rebondissements.

Autre point noir, la faible prestation de l’acteur canadien Stephen Forsyth qui ne suscite à aucun moment ni la peur, ni l’empathie, trop monolithique.

«Une Hache pour la Lune de Miel» reste véritablement une oeuvre mineure dans la filmographie du grand Mario Bava qui se «rattrapera» l’année suivante en réalisant la mythique «Baie Sanglante».

A noter que cette «Hache…» sortira un premier temps chez nous en video sous le titre trompeur de… «La Baie Sanglante 2» avant de retrouver pour ses futures rééditions, un titre disons, plus adéquate.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Une Hache Pour la Lune de Miel de Mario Bava 1970 Exterminator

Une Hache Pour la Lune de Miel

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1