Action - Aventure Affiche Thor le Guerrier de Anthony Richmond 1983

Published on février 12th, 2014 | by Exterminator

0

Thor le Guerrier de Anthony Richmond 1983

Avec : 

  • Conrad Nichols : Thor
  • Maria Romano : Ina
  • Malisa Longo : L’esclave
  • Luigi Mezzanotte : Etna

Origine : Italie

Durée : 89 Min

Quelques minutes après sa naissance, Thor perd ses parents, lâchement assassinés sur les ordres de Gnut le barbare. Recueilli par un magicien, il grandit loin de sa tribu. Des années plus tard, l’enfant s’est transformé en un redoutable guerrier prêt à tout pour venger sa famille… (Source : l’internaute.)

Attention Nanar !!! Et pas des moindres… Mémorable purge intergalactique, ce film nous offre en effet, un nombre conséquent de moments inoubliables et de fous-rires involontaires malgré lui, méritant amplement son statut de film culte.

1982, « Conan le Barbare » remplit les salles du monde entier. Comme à chaque fois, l’opportunisme de nombreux producteurs italiens va les pousser à nous proposer une flopée de copies fauchées toutes aussi nulles les unes que les autres.

« Yor », « Ator » et autres sous-produits du genre débarquent donc sur les écrans dans la foulée du film de Milius.

Ici, c’est Tonino Ricci, caché derrière le pseudo d’Anthony Richmond, réalisateur déjà bien aguerri aux navets en tous genres qui s’y colle. Le même qui nous laissera un an plus tard un ersatz de « Rambo » tout aussi ridicule prénommé « Rush ».

Bénéficiant d’un budget que nous qualifierons de famélique, Ricci va nous pondre le pire du pire donc le meilleur des nanars inspiré des aventures du personnage interprété par Arnold Schwarzenegger.

Ici, pas de Schwarzy mais l’inoubliable Conrad Nichols, alias Bruno Minniti, l’un des acteurs les plus nuls de sa génération, dans la peau du guerrier qui devra accomplir une quête on ne peut plus classique en combattant toute une série de méchants ridicules.

Cette chose qui ne sait finalement pas où elle va, enchaine donc les séquences de combats plus risibles les unes que les autres, nous fournissant un quota élevé de gros fous-rires.

Entre un manque de moyens hallucinant, un scénario inexistant, un casting aux fraises, une figuration rachitique, des dialogues désopilants (la VF est à elle seule, culte) et des effets spéciaux qui n’en sont pas, Ricci qui n’a en plus, aucun talent, nous laisse un « film » d’un amateurisme profond, teinté de misogynie manifeste.

Consternant, affligeant et pourtant fun, « Thor le Guerrier » réunit sans conteste, tous les meilleurs ingrédients du Z pour une bonne soirée entre amis.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Thor le Guerrier de Anthony Richmond 1983 Exterminator

Thor le Guerrier

Notre Avis

Summary:

1


User Rating: 2.5 (1 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1