Horreur

Published on février 10th, 2014 | by Exterminator

0

Survivance de Jeff Lieberman 1980

Avec : 

  • George Kennedy : Roy McLean
  • Mike Kellin : Ty
  • Chris Lemmon : Jonathan
  • Gregg Henry : Warren

Origine : USA

Durée : 90 Min

Deux chasseurs sont attaqués par un mystérieux tueur. L’un d’eux est tué alors que l’autre perd la raison. Cinq jeunes gens en vacances dans la région décident de passer quelque temps dans la forêt en dépit des avertissements du shériff. Leur séjour va prendre une tournure dramatique lorsqu’ils sont attaqués par le tueur ou plus exactement deux tueurs, des jumeaux dégénérés issus d’une génération de paysans isolés. Le massacre commence… (Résumé : Source : devildead.com)

Alors que le cultissime « Delivrance » de John Boorman avait déjà ouvert la brèche en 1972 , c’est le mythique « Massacre à la Tronçonneuse » de Tobe Hooper qui lança un nouveau sous-genre dans le cinéma d’exploitation horrifique, celui qu’on appelle le « Survival ». Souvent construits sur le même modèle (celui d’une bande d’individus débarquant dans un univers reculé et hostile, qui deviennent la proie d’habitants psychopathes), ces films souvent brutaux, impressionnent sans pour autant faire appel aux habituels débordements gore qui caractérisent les autres sous-genres du cinéma horrifique.

Il suffit de se souvenir du film de Hooper, véritable chef d’oeuvre basé sur un véritable fait divers qui vous embarque dans un voyage au bout de l’enfer inoubliable grâce à son ambiance si particulière.

Un classique qui engendrera une série de films contruits sur le même modèle, notamment le très bon « La Colline a des Yeux » de Wes Craven, basé lui aussi sur une histoire véridique, celle de la famille Beane, un clan sauvage sévissant en Ecosse au 15ème siècle.

C’est en 1980 qu’apparut ce « Survival » largement inspiré des films précédemment cités. On retrouve ici 5 jeunes gens décidés à faire du camping à leurs risques et périls au fin fond des montagnes. Comme chez Hopper, quelqu’un va les avertir de ne pas y aller (ici c’est le garde champêtre) mais bien sûr, ils ignoreront l’avertissement et fonceront directement dans la gueule du loup.

Mais à la différence des autres films, il ne se passe quasiment rien ici. On prend le temps de voir nos jeunes amis s’installer, se baigner, danser autour du feu…tout cela pendant presque une heure. Autant dire qu’on s’ennuie ferme et qu’il nous est difficile de lutter contre l’envie de plus en plus pressante de stopper ce piètre spectacle. Et ce n’est pas l’apparition de ces deux tueurs absolument ridicules qui va changer grand chose. Les amateurs d’angoisse seront donc déçus, on ne sursaute jamais devant cette accumulation de situations éculées, mises en scène de la façon la plus crétine qui soit.

Seule la scène finale vaut finalement le détour, véritable allégorie de l’émancipation féminine avec cette héroïne qui pour se défaire de l’un des deux tueurs qui tente de la violer, enfonce son poing puis son bras dans la gorge du psychopathe.

Une bonne idée perdue dans un océan de banalités et d’ennui qui font de ce film, un long métrage tout à fait dispensable.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Survivance de Jeff Lieberman 1980 Exterminator

Survivance

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1