Drame

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

L’Homme Pressé de Edouard Molinaro 1977

Avec : 

  • Alain Delon : Pierre Niox
  • Mireille Darc : Edwige
  • Michel Duchaussoy : Justin
  • Monica Guerritore : Marie

Origine : France/Italie

Durée : 91 Min

Pierre Niox, passionné d’œuvres d’arts et collectionneur invétéré, est un homme pressé. Incapable de prendre le temps de vivre, ce trentenaire désire tout avoir et ce, le plus rapidement possible. Un jour, il fait la rencontre de la ravissante Edwige et décide de l’épouser sur le champ. Réussira-t-elle à calmer enfin ses ardeurs? (Source : allociné).

En ce milieu des années 70, Alain Delon et Mireille Darc forment l’un des couples les plus célèbres du cinéma français. Après avoir joué une première fois ensemble en 1974 devant la caméra de Georges Lautner pour «Les Seins de Glace» (sans compter l’apparition furtive de Darc dans «Borsalino»), les deux stars ont l’occasion de se retrouver 3 ans plus tard pour l’adaptation du livre éponyme de Paul Morand. Un récit convoité de longue date par de nombreux acteurs et cinéastes (notamment Jean Yanne) qui n’auront, pendant très longtemps, jamais réussi à en acquérir les droits. Fort de son statut d’icône, Alain Delon sera donc le seul à y parvenir.

Les droits en poche, Delon producteur demande à Maurice Rheims et Christopher Frank d’en écrire une adaptation taillée sur mesure. Bref, il ne reste plus qu’à trouver un réalisateur. C’est sur les conseils de Mireille Darc que le choix se portera finalement sur Edouard Molinaro. Elle avait en effet fortement apprécié sa collaboration avec le cinéaste sur le tournage du «Téléphone Rose». Molinaro a également le profil quasi parfait pour diriger cette comédie sentimentalo-dramatique, assez éloignée des habituelles péripéties policières de Delon.

Les prises de vues ne seront pas de tout repos pour le réalisateur. Il aura fort à faire avec le caractère si particulier de la grande star qui, entre caprices et vexations, vampirise totalement la production. Pour Molinaro, difficile de s’opposer à Delon qui est également son producteur.

Une association plus ou moins chaotique qui accouchera d’un film banal et inintéressant. Si on ne s’ennuie pas vraiment (Molinaro fait une nouvelle fois preuve de son sens du rythme), on a surtout du mal à s’attacher à cet éternel insatisfait atteint par la fièvre acheteuse. Le portrait est bien trop superficiel pour que l’on puisse réellement se sentir concerné par les fêlures de cet homme qui vit sa vie à la vitesse grand V. Quel dommage que les nombreuses de pistes pourtant esquissées, ne soient jamais développées. Le film ne se résume donc qu’à un énième numéro de Delon qui en fait souvent un peu trop et nous fatigue.

Mireille Darc tente tant bien que mal d’exister aux côtés d’une telle tornade mais ne sera finalement reléguée qu’au simple rang de faire valoir, disparaissant même dans la dernière partie du film.

Convenu, futile, voire par moment, raté (la partie africaine), cet «Homme Pressé» sera un échec au box office, dépassant à peine les 700 000 spectateurs.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
L’Homme Pressé de Edouard Molinaro 1977 Exterminator

L'Homme Pressé

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1