Comédie

Published on février 12th, 2014 | by Exterminator

0

L’Homme Orchestre de Serge Korber 1970

Avec : 

  • Louis de Funès : Mr Edouard
  • Noëlle Adam : Françoise
  • Olivier de Funès : Philippe Evans
  • Martine Kelly : La Danseuse qui se marie

Origine : France

Durée : 85 Min

Evan Evans dirige une troupe de ballet d’une main de fer. Mais les histoires sentimentales de certaines danseuses sèment le désordre et la confusion. Lorsque l’une d’elle décide de convoler en justes noces, le sang d’Evan Evans ne fait qu’un tour : il décide de se montrer encore plus sévère avec ses élèves. (Source : Allociné).

Au début des années 70, la popularité de Louis de Funès est à son apogée. Les producteurs se l’arrachent même si la qualité de ses derniers films commence un peu à décliner. Mais l’acteur a peur que le public se lasse (le total de ses dernières entrées commence en effet, à donner des signes de recul) et cherche des nouveaux réalisateurs pour tenter de nouvelles approches comiques.

Il fera notamment appel à Serge Korber dont il y avait vu et apprécié son « Idiot à Paris » avec Jean Lefebvre pour mettre en image un pari osé pour l’acteur que l’on verra pour la première fois, chanter et danser dans ce film qui restera à part dans sa filmographie.

On l’aura compris, le long métrage comporte de nombreux numéros musicaux composé par l’excellent François de Roubaix sur des airs pop psychédéliques, caractéristiques de cette époque.

Après plusieurs mois de répétitions, Korber filme donc De Funès sous un nouvel œil et, Oh surprise, l’acteur se prête au jeu et aux volontés du réalisateur alors qu’il a plutôt la réputation de les malmener. Il ne pourra tout de même pas s’empêcher d’écrire quelques scènes comiques, non prévues initialement dans le scénario (notamment la scène du loup et l’agneau).

Pour les fans du comique, le résultat est quelque peu déstabilisant. La puissance comique de l’acteur et l’efficacité de quelques scènes ne parviennent pas à cacher un scénario des plus bâclés.

Si on s’amuse à voir un De Funès inédit, gesticuler en rythme, pousser la chansonnette, porter des bébés dans ses bras et toujours efficace dans le comique visuel, on ne s’intéresse guère à ce qui se passe autour de lui.

Il sauve à lui seul ce film qui se partage entre une mauvaise comédie de boulevard et une tentative de modernisation autour de la culture pop finalement ratée, d’un naufrage intégral.

Le public de l’époque ne s’y trompera pas,  « L’Homme Orchestre » ne connaissant finalement qu’un demi-succès en salles. Les 2 hommes collaboreront pourtant une nouvelle et dernière fois quelque temps plus tard avec « Sur un Arbre Perché », qui sera également un succès en demi-teinte.

Heureusement, Gérard Oury viendra relancer la machine comique De Funès avec « La Folie des Grandeurs » et surtout « Rabbi Jacob » qui exploseront peu de temps après, le box office national.

Serge Korber poursuivra lui sa carrière dans l’industrie pornographique avant de revenir dans le cinéma traditionnel de manière plus confidentielle.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
L’Homme Orchestre de Serge Korber 1970 Exterminator

L'Homme Orchestre

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1