Drame

Published on février 13th, 2014 | by Exterminator

0

Les Filles de Grenoble de Joël Le Moign’ 1981

Avec : 

  • Zoé Chauveau : Cora
  • André Dussollier : Le Juge Le Perec
  • Alain Doutey : Le Commissaire Brière
  • Regis Ander : Véronesi

Origine : France

Durée : 95 Min

A Grenoble, Cora, une prostituée, décide, après l’assassinat d’une de ses amies de tout raconter à Le Perec, le juge chargé d’une instruction contre des proxénètes. Le milieu tente de réagir mais sans succès. Après avoir recueilli suffisamment de témoignages auprès des prostituées, le juge réussit à amener les coupables en correctionnelle. (Source : première.fr).

Adaptation du roman du célèbre chroniqueur judiciaire Paul Lefèvre, ce film revient sur l’une des périodes noires de l’histoire de la ville de Grenoble. Une époque où régnait sur la cité, une mafia scindée en 2 clans qui se disputaient le marché du jeu et de la prostitution.

Grenoble deviendra alors le théâtre d’une guerre de camps particulièrement meurtrière qui ne cessera qu’au milieu des années 90.

Inspiré par une affaire qui défraya la chronique, Lefèvre va ici dresser le portrait d’un groupe de prostituées qui tentent avec l’aide d’un implacable juge d’instruction, d’échapper à ce milieu qui les exploite.

Si ce récit prend quelques libertés par rapport à la réalité, il n’est reste pas moins un témoignage essentiel sur le traitement de ses femmes meurtries et perdues.

Le livre bien documenté grâce au témoignage de l’une d’entre-elle, ayant pour but de faire le procès non pas de la prostitution mais du proxénétisme.

Malheureusement, le passage sur grand écran de cette histoire va s’avérer extrêmement laborieux.

Visiblement peu tenté de poursuivre la démarche de Lefèvre, Joel Le Moign’ nous offre un film à la fois superficiel et racoleur, plus enclin à montrer les violences que subissent ces femmes que de réellement traiter le dossier du proxénétisme.

L’enquête, de son contexte (la guerre des clans, les menaces) à son développement étant finalement survolés (quelques scènes n’ayant même aucun sens), on en ressort avec un sentiment à la fois de désintérêt et de frustration.

Dans le rôle du juge, André Dussollier fait ce qu’il peut pour donner un minimum de consistance à l’ensemble mais c’est peine perdue.

Ceux qui s’attendent à quelques vues de la ville de Grenoble seront également déçus. Par peur de représailles, la production ayant préféré déplacer le tournage sur la ville de Besançon.

Sommaire, mou et moche (la photographie est affreuse), ce film est au final, un ratage complet.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Les Filles de Grenoble de Joël Le Moign’ 1981 Exterminator

Les Filles de Grenoble

Notre Avis

Summary:

1.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1