Comédie

Published on février 3rd, 2014 | by Exterminator

0

Le Téléphone Rose de Edouard Molinaro 1975

Avec : 

  • Pierre Mondy : Benoit Castejac
  • Mireille Darc : Christine
  • Michael Lonsdale : Morrison
  • Daniel Ceccaldi : Levêgue

Origine : France

Durée : 95 Min

Un petit industriel toulousain, se rend à Paris pour négocier le rachat de sa société à un groupe financier américain. Lors de son séjour, le représentant de la grande firme fait appel à une call-girl de luxe, pour faciliter leurs « affaires » (Résumé : Source : Allociné.fr).

On a connu le duo Molinaro/Veber plus inspiré deux ans auparavant avec le mythique « Emmerdeur ». Cette fois-ci, les deux hommes nous livrent une comédie poussive, réalisée avec un certain laxisme qui ne décolle malheureusement jamais. Passée la confusion du pauvre Mondy qui ne soupçonne pas que le personnage de Mireille Darc est une véritable call girl, on s’ennuie quand même beaucoup dans cet imbroglio sentimental qui s’essoufle très vite.

Peu de gags, peu de situations qui prêtent à rire, ni même à sourire, on se contente de suivre cet homme qui voit disparaitre petit à petit tout ce qui a fait sa vie depuis 30 ans (son entreprise, sa femme, sa dignité).

Le point positif, c’est que l’on aborde déja le thême plus que jamais d’actualité de la disparition des des petites entreprises familiales françaises au profit des grandes multinationales. Un thême qu’évoquait déjà Claude Sautet dans « Vincent, François, Paul et les Autres ». Mais alors que Sautet a su parfaitement intégrer et maitriser cette dramatique dimension sociale à son film, Molinaro ne s’en sert que pour illustrer maladroitement la crise personnelle d’un seul homme.

Seuls les acteurs et le score une nouvelle fois réussi de Cosma, permettent au film d’éviter le ratage total : Mondy est parfait dans ce rôle de petit PDG sympa (sorte de figure paternelle très proche et complice de ses ouvriers) qui succombe aux charmes d’une call girl incarnée par une Mireille Darc trop bien habituée à ce genre de rôles. Lonsdale et Ceccaldi sont quand à eux également très bons mais c’est finalement bien trop peu.

On était en doit d’attendre beaucoup mieux d’une telle affiche.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Téléphone Rose de Edouard Molinaro 1975 Exterminator

Le Téléphone Rose

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1