Animation

Published on février 7th, 2014 | by Exterminator

0

Le Livre de la Jungle de Wolfgang Reitherman 1967

Avec : 

  • Phil Harris : Baloo (Voix)
  • Sebastian Cabot  : Bagheera (Voix)
  • Bruce Reitherman : Mowgli (Voix)
  • George Sanders : Shere Khan (Voix)

Origine : USA

Durée : 78 Min

La panthère Baghéera découvre dans la jungle un jeune enfant abandonné. Elle décide de le confier à une famille de loups qui l’éleve comme un louveteau. Alors que Mowgli a dix ans, le tigre Shere Kahn approche du territoire des loups. Pour éviter à l’enfant une fin inévitable, les loups l’éloignent et décident de le confier aux hommes d’un village proche. C’est Baghéera qui le conduit. Pendant leur voyage, ils feront de nombreuses rencontres, parfois redoutables. (Résumé : Source : ecranlarge.com)

Dernier film auquel la maitre Walt Disney ait participé (il est mort peu de temps avant sa sortie, d’un cancer des poumons), « Le Livre de la Jungle » reste encore aujourd’hui, une indéniable réussite.

Certes, on pourra contester un scénario mince, librement adapté du classique de Rudyard Kipling, axé quasi uniquement autour des multiples rencontres du jeune Mowgli. Mais le film n’oublie pas d’aborder le thême de l’intégration difficile de cet humain au coeur de la jungle. De plus, la véritable qualité de l’ensemble fait oublier la « pauvreté » du script.

 40 ans après, qui ne se souvient pas de Bagheera, Baloo, Kha ou Hathi (pour l’anecdote les noms des personnages sont les traduction littérales de leur races respectives en langue Indie, Baloo = Ours….). Chaque scène d’introduction de ces animaux plus qu’attachants, est un véritable bonheur : la rencontre entre Mowgli et Baloo, illustrée par la mythique chanson, « Il en faut peu pour être heureux…. » ou l’arrivée du serpent Kha (aie confiance…..). Mention spéciale au doublage français du reptile, interprété par un Roger Carel en grande forme.

Les chansons assez nombreuses, s’intègrent parfaitement au film, très rythmées, aux accents très blues et jazzy.

Malgré les dangers rencontrés par Mowgli et ses amis, le ton est résolument cool, symbolisé par le personnage de Baloo, sorte de hippie qui pense que travailler ne sert à rien et qu’il faut profiter de la vie. Sorti en pleine guerre du vietnam, le film garde un ton résolument anti-militariste.

Sans pathos, ce film d’animation ne tombe jamais dans le larmoyant facile et préfère glorifier les valeurs d’amitié et de solidarité.

Un film court et sain, une véritable bol d’air pur, toujours très efficace 40 ans après.

Bande Annonce

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Livre de la Jungle de Wolfgang Reitherman 1967 Exterminator

Le Livre de la Jungle

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags:


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1