Drame

Published on février 6th, 2014 | by Exterminator

0

Le Futur aux Trousses de Dolorès Grassian 1974

Avec : 

  • Bernard Fresson : Sermeuze
  • Claude Rich : Borel
  • Andrea Ferreol : Odette
  • Michel Aumont : Ernest

Origine : France

Durée : 110 Min 

Sur les conseils d’un statisticien, le P-DG d’une grande société développe et met sur le marché un concept commercial inédit : pour un montant dérisoire, n’importe qui pourra s’acheter une « seconde identité » conforme à ses attentes les plus secrètes… Le procédé fait fureur, mais son essor incontrôlé provoque rapidement anarchie et chaos. L’Etat aura, comme il se doit, le dernier mot : désormais, l’accès à la nouvelle identité sera réglementé de manière autoritaire et drastique. (Résumé : Source : Wikipedia)

Une réflexion intéressante sur les phénomènes de masse ou comment, dans un société qui s’ennuie, permettre à la population de s’épanouir à l’infini pour faciliter la consommation et leur faire oublier leur train-train quotidien. Des futurologues se penchent donc sur la question en proposant moyennant finances, d’adhérer à un club fournissant une double identité.

Le film commence comme un documentaire avec interviews de gens dans la rue, sorte d’enquête d’opinion sur l’existence qu’ils auraient aimer vivre à la place de celle actuelle. On s’aperçoit vite qu’aucun ne se satisfait de sa vie et aspire en une autre au sein de cette société instable.

Démarre donc une énorme campagne de pub offrant d’adhérer au club de la double identité. On assiste à la déferlante médiatique avec spots télé, raccolage en pleine rue pour en proposer l’appartenance. Le succès ne se fait pas attendre et chaque adhérent est placé dans une case, comme on aime si bien le faire en France. On assiste alors à un succession de scènes hallucinantes où, dans des salles fermées, chacun se laisse aller à sa nouvelle identité. Le nouveau Napoléon cotoyant le nouveau Pape.

Dès lors, chacun va assumer sa double identité dans la rue jusqu’à en perdre sa propre identité et provoquer un chaos général. Des situations amusantes où un chauffeur de bus décide de laisser son engin pour aller à la pêche, un pseudo huissier demande à tous les ouvriers du batiment de Paris de reboucher tous les trous ou un homme demandant conseil à un nouveau prêtre aussi perdu que lui.

Certaines scènes sont tellement surréalistes que l’on se demande si elles n’ont pas été interprétées sous drogues dures.

La situation dégénère pour déboucher sur une conclusion décevante, rapidement expédiée, finalement sans réelle réflexion sur les conséquences d’un tel phénomère de masse.

Côté casting, Bernard Fresson, Claude Rich, Michel Aumont et surtout Andrea Ferreol sont en accord avec le ton et ont tous l’air complètement allumés.

Reste un essai pourtant intéressant qui aurait tout de même mérité une réflexion un peu plus approfondie.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Le Futur aux Trousses de Dolorès Grassian 1974 Exterminator

Le Futur aux Trousses

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1