Horreur Affiche La Secte des Cannibales de Umberto Lenzi 1980

Published on mars 5th, 2014 | by Exterminator

0

La Secte des Cannibales de Umberto Lenzi 1980

Avec : 

  • Ivan Rassimov : Jonas
  • Robert Kerman : Mark
  • Janet Agren : Sheila
  • Paola Senatore : Diana

Origine : Italie

Durée : 92 Min

Une jeune femme se lance à la recherche de sa soeur disparue en pleine jungle de Nouvelle-Guinée au risque de se retrouver aux prises avec une tribu de cannibales…(Source : allociné.fr)

En 1972, Umberto Lenzi inaugure avec «Cannibalis : Au Pays de l’Exorcisme», un nouveau sous-genre communément appelé «Cannibal Movie». Des films d’exploitation mêlant aventures exotiques, érotisme et débordements gores sur fond de cannibalisme.

Le film connaissant à l’époque un énorme succès, le cinéaste transalpin se voit naturellement proposer quelques années plus tard, la réalisation d’un autre film du genre, «Le Dernier Monde Cannibale»Lenzi refuse, préférant se consacrer alors au poliziesco, le fameux polar à l’italienne. C’est finalement Ruggero Deodato qui mettra en scène ce film. Sorti en 1977, il connaitra lui-aussi, un véritable triomphe.

On pensait alors ne plus jamais revoir Umberto Lenzi filmer les multiples atrocités inhérentes au genre mais en ce début des années 80, le polar n’a plus la cote et le public plébiscite désormais pleinement ces oeuvres horrifiques. Pour continuer à travailler, Lenzi se voit donc contraint et forcé de réaliser un nouveau «cannibal movie». «La Secte des Cannibales» marque donc le retour du cinéaste dans un genre qu’il n’affectionne pourtant pas particulièrement.

Ecrit par Lenzi lui-même, le scénario s’inspire d’un authentique fait divers, le massacre de Jonestown. Le 18 novembre 1978, 908 membres du «Temple du Peuple», une communauté installée en Guyane Britannique meurent dans un supposé suicide collectif. Un «massacre» ordonné par le pasteur Jim Jones, chef de cette secte considérée comme extrêmement dangereuse et adepte des expérimentations médicales qui mourra lui-aussi ce même jour. Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer cet «acte» collectif, notamment une impliquant le gouvernement des Etats-Unis mais aucune n’a été prouvée.

Lenzi va donc logiquement remanier cette histoire pour y intégrer les fameuses scènes de cannibalismes et autres éléments associé au genre (érotisme, massacres d’animaux aussi condamnables qu’abominables…). Mieux, le cinéaste va même carrément compléter son film avec des scènes entières issues de précédentes productions. Les initiés repèreront les inserts provenant de son propre «Cannibalis», du «Dernier Monde Cannibale» de Deodato et de «La Montagne du Dieu Cannibale» de Sergio Martino.

Résultat, un film de cannibales classique destiné principalement aux amateurs, fait un peu de bric et de broc et sans grand intérêt. Pas de véritable message ici (il y avait pourtant matière), «La Secte des Cannibales» confirme parfaitement les limites de ce genre extrêmement racoleur.

Si Lenzi parvient tout de même à donner du rythme à l’ensemble avec de nombreuses scènes d’action, sa mise en scène manque cruellement d’inspiration, confirmant l’évidente aversion qu’il éprouve pour le «Cannibal Movie». Idem pour les acteurs qui jouent tous ici comme patates.

Mais plus que tout le reste, on condamnera surtout, les nombreux massacres d’animaux filmés de manière totalement complaisante.

Beurk !

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
La Secte des Cannibales de Umberto Lenzi 1980 Exterminator

La Secte des Cannibales

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1