Policier - Thriller

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

La Part des Lions de Jean Larriaga 1971

Avec : 

  • Charles Aznavour : Eric Chambon
  • Michel Constantin : Inspecteur Grazzi
  • Raymond Pellegrin : Marcati
  • Robert Hossein : Maurice Ménard

Origine : Italie/France

Durée : 90 Min

Deux amis d’enfance, Maurice Meinard et Eric Chambon, se retrouvent par hasard après de nombreuses années. Le premier est écrivain, le second, habile perceur de coffres-forts. Leur amitié renaît et les deux hommes décident d’associer leurs talents complémentaires. L’écrivain imagine un hold-up dans une banque, tandis que le second s’occupe de la mise au point de l’opération. Au jour J, l’affaire, minutieusement préparée, semble se dérouler rondement. Malheureusement pour les deux compères, un impondérable, en la personne d’un photographe au déclencheur facile, posté aux environs de la banque, vient compromettre leur sécurité… (Source : téléloisirs.fr)

Il est de ces films qui, malgré un casting fourni et des plus solides, ont fini par tomber aux oubliettes. C’est typiquement le cas de cette « Part des Lions » dont les présences de Charles Aznavour, Robert Hossein, Michel Constantin ou encore Raymond Pellegrin,  n’auront pas suffi au film de continuer à exister à travers les années.

Il doit bien y avoir une raison à cela me direz vous…En tout cas, même si on est loin du chef d’œuvre méconnu, le film de Jean Larriaga est loin d’être mauvais. Mieux, il se laisse regarder sans déplaisir grâce, justement à son excellent casting et un scénario simple, peut être même un peu trop, mais efficace.

Dans la plus pure tradition du polar français de l’époque, Larriaga nous propose l’histoire assez classique de deux anciens amis qui, réunis à nouveau, décident de préparer le hold-up d’une banque, non sans accrocs.

Un postulat simple qui grâce au duo Aznavour/Hossein, admirable, prend, tout de suite, une valeur supplémentaire. Complété par deux « gueules » du cinéma populaire français de l’époque (Constantin et Pellegrin), le casting assure le boulot de la meilleure de manière, sans cabotinage mais avec un vraie intensité.

Dommage que tous ces personnages qui font l’intérêt principal de ce film,  soient, paradoxalement,  autant sous exploités au détriment d’une intrigue, pourtant mince. On aurait aimé plus de détails et de profondeur sur chacun des protagonistes. Malheureusement, on n’en saura pas plus sur le parcours de ces deux amis et le pourquoi de leur éloignement avant les retrouvailles et leur complicité retrouvée. Idem pour le seul personnage féminin, interprété par l’italienne Elsa Martinelli, plus ou moins attaché à l’énigmatique Hossein, il reste totalement superficiel voire, inutile.

Heureusement pour le spectateur, pour le reste, on ne s’ennuie pas. Les scènes s’enchainent à un bon rythme grâce à un montage serré et quelques moments plutôt bien menés, notamment une efficace course poursuite.

Pour tous les amateurs de polars 70’s à la sauce frenchie, le contrat est, malgré quelques réserves, assez bien rempli. Sans être inoubliable, le film de Larriaga mérite mieux que le placard dans lequel il semble avoir été placé.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
La Part des Lions de Jean Larriaga 1971 Exterminator

La Part des Lions

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1