Western

Published on février 12th, 2014 | by Exterminator

0

Il Était Une Fois dans l’Ouest de Sergio Leone 1968

Avec : 

  • Henry Fonda : Frank
  • Claudia Cardinale : Jill McBain
  • Jason Robards : Cheyenne
  • Charles Bronson : Harmonica

Origine : Italie/USA

Durée : 165 Min

Trois hors-la-loi attaquent un mystérieux inconnu, surnommé «Hombre», dans une gare perdue de l’Ouest américain. Mais l’homme réussit à les éliminer. Il se met ensuite à jouer un air lancinant sur son harmonica. Pendant ce temps, le fermier McBain prépare une grande fête en l’honneur de Jill, la ravissante fille de saloon qu’il vient d’épouser. C’est alors que, sur ordre de l’ignoble Frank, d’autres tueurs surgissent pour abattre McBain et ses trois enfants. Frank décide de garder la jeune femme pour lui. Un aventurier, Cheyenne, accusé du quadruple meurtre, vient de s’enfuir de prison. Nul ne sait que le crime a été en réalité commandité par Morton, un magnat du rail, qui veut s’approprier les terres des McBain afin de mener à bien des projets très lucratifs. Sans se départir de son flegme, Hombre vole au secours de Cheyenne et se fait un devoir de protéger Jill… (Source : Telerama).

Inutile d’être un grand cinéphile pour savoir que Sergio Leone reste et restera toujours le père du Western Spaghetti. Ce sous-genre qui connaitra un engouement sans précédent pendant une dizaine d’années (entre le milieu des années 60 jusqu’au milieu des années 70) et qui engendrera un lot inouï de films, tous influencés par le travail et l’approche cinématographique si particulière (influencée elle-même par le style des grands réalisateurs japonais, Kurosawa et Ozu) de Leone, notamment sur la fameuse trilogie du dollar.

Fort de son statut de cinéaste star, Sergio Leone se voit offrir à la fin des années 60, la possibilité de réaliser un nouveau western à gros budget (alors que le reste de la production doit faire bien avec peu) avec l’une des plus grandes vedettes américaines de l’époque, le grand Henry Fonda, marquant la rencontre entre le « jeune » western italien et le western classique US.

Leone s’entoure (excusez du peu) de Dario Argento et Bernardo Bertolucci pour écrire ce nouveau script autour d’une histoire de vengeance, de cupidité et de rédemption ayant pour cadre la fin de la conquête de l’Ouest et l’arrivée du chemin de fer. Fasciné par les classiques de John Ford, Howard Hawks et consort, le cinéaste y compilera un nombre hallucinant de références aux chefs d’œuvres américains du genre tels que « La Prisonnière du Désert », « Le Sergent Noir », « L’homme des vallées Perdues » mais aussi au « Johnny Guitare » de Nicholas Ray.

La réputation de grand classique du cinéma de « Il était une Fois dans l’Ouest » n’est pas usurpée. Ce film est un véritable chef d’œuvre qui vous procure des frissons rarement ressentis. Chaque plan, chaque idée, chaque situation forcent l’admiration tant le travail accompli par Leone est époustouflant. Ce génie donnera l’occasion à Ennio Morricone d’écrire l’une de ses partitions les plus célèbres, divisée en 4 thèmes  magnifiques.

Ceux des 4 personnages principaux incarnés tout d’abord par Henry Fonda qui interprète ici une impressionnante crapule sans nom. Un rôle qui participera à l’échec du film aux Etats-Unis, le public US n’étant pas prêt à voir celui qui interpréta en autres, Abraham Lincoln, incarner un very bad guy, tueur d’enfant.

Charles Bronson est lui, le mythique homme à l’harmonica, ce justicier, véritable personnage central du film. Le tueur romantique en quête de rachat prend les traits de Jason Robards et la veuve de caractère, ceux naturellement de Claudia Cardinale. Un quatuor qui, tout comme le travail de Leone et Morricone, fera date dans l’histoire du cinéma.

Entre émotion et admiration, « Il était une Fois dans L’Ouest » est un film à montrer à tous les apprentis cinéastes tant il fait partie du cercle très fermé des œuvres qui nous ont fait aimer le cinéma.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Il Était Une Fois dans l’Ouest de Sergio Leone 1968 Exterminator

Il Était Une Fois dans l'Ouest

Notre Avis

Summary:

5


User Rating: 5 (1 votes)

Tags: , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1