Horreur

Published on février 4th, 2014 | by Exterminator

0

Horreur dans la Ville de Michael Miller 1982

Avec : 

  • Chuck Norris : Sheriff Dan Stevens
  • Ron Silver : Dr. Don Halman
  • William Finley : Dr. Paul Vaughn
  • Brian Libby : John Kirby

Origine : USA

Durée : 100 Min  

John Kirby, qui est soigné à l’hôpital pour de graves troubles psychiques, s’enfuit et tue à la hache deux personnes. Son médecin soignant, Tom Halman, accompagné du shérif Dan Stevens, tente de le raisonner, mais la police tire et John Kirby, criblé de balles, est ramené à l’hôpital, son cerveau fonctionnant encore. Le Dr Philip Spikes tente sur lui une expérience: il lui injecte un sérum qui devrait permettre une rapide régénération des cellules. L’expérience réussit, mais le Dr Spikes la garde secrète. Allison, la soeur de Tom, découvre bientôt, avec horreur, les corps poignardés de Tom et de sa femme Nancy…  (Résumé : source : Cinemovies.fr).

Aujourd’hui, on résume trop souvent la carrière du « mythique » Chuck Norris (devenue star de web malgré lui) aux nombreuses séries B tournées pour la Cannon dans les années 80 et surtout à la série « Walker Texas Ranger ».

Ancien champion du monde de karaté, il s’est pourtant également essayé à d’autres genres avec plus ou moins de succès.

Ici, Norris se frotte avec surprise au Slasher, aux prises avec un tueur en série indestructible car génétiquement modifié. Une histoire idiote et invraisemblable proche de celle d’un gros nanar qui tache.

Mou, fauché et particulièrement vieillot, ce film est en effet, une véritable purge avec un Norris s’auto-parodiant malgré lui dans une succession de scènes de bastons et de romance totalement ridicules, le voyant exhiber à outrance, sa masse musculaire.

Une fois encore, il incarne un sherif aussi expressif qu’une huitre morte, assisté par un second complètement débile et inutile.

On aurait espéré quelques séquences chocs pour nous sortir de notre léthargie mais il n’en sera rien. Les meurtres sont d’une banalité affligeante et n’ont rien de choquant.
La dernière partie du film n’offre aucune montée de tension se concluant sur un final vite espédié.
Reste le plaisir de revoir William Finley en dehors du Paradise.

Même pas comique au 20ème degré, on oubliera volontiers ce ratage intégral.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Horreur dans la Ville de Michael Miller 1982 Exterminator

Horreur dans la Ville

Notre Avis

Summary:

1.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1