Comédie

Published on février 14th, 2014 | by Exterminator

0

Fletch aux Trousses de Michael Ritchie 1985

Avec : 

  • Chevy Chase : Irwin Fletcher
  • Joe Don Baker : Jerry Karlin
  • Dana Wheeler-Nicholson : Gail Stanwyk
  • Richard Libertini : Frank Walter

Origine : USA

Durée : 98 Min

Irwin Fletcher, dit Fletch, est un journaliste qui enquête discrètement sur un trafic de drogue en bord de mer. Il est contacté sur la plage par Alan Stanwyk, un homme riche qui prétend être atteint d’un cancer des os et lui demande de mettre fin à ses jours à une date convenue, contre une forte somme d’argent. Fletch accepte le marché mais a quelques doutes quant aux motivations réelles de Stanwyk …(Source : wikipedia).

Véritable film culte de l’autre côté de l’Atlantique, «Fletch aux Trousses» est l’adaptation cinématographique d’une série de romans populaires écrits par Gregory MacDonald narrant les aventures mouvementées d’un journaliste d’investigation particulièrement loquace.

Cela faisait un moment qu’Hollywood cherchait à mettre en image les tribulations de cet inénarrable énergumène. Durant les années 70, Burt Reynolds et Mike Jagger sont pressentis l’incarner mais essuient le refus catégorique de l’auteur, pas vraiment convaincu par ces prétendants. MacDonald ayant en effet, conservé le droit d’approuver le choix de l’acteur.

Le temps passe, les candidats se succèdent jusqu’à ce que MacDonald accepte enfin le choix de Chevy Chase. Mais ceci plutôt par dépit, effrayé à l’idée de ne finalement jamais voir son personnage apparaitre sur un grand écran.

Le scénario écrit en 4 petites semaines par Andrew Bergman, va provoquer les foudres de MacDonald, estimant qu’il n’avait rien à voir avec ses livres. L’auteur va donc rapidement se désolidariser du projet en apprenant également que le réalisateur Michael Ritchie a décider de donner à Chevy Chase une large liberté d’improvisation.

Et ce dernier ne va pas s’en priver, nous offrant un festival hallucinant et quasi ininterrompu de vannes et de déguisements tous plus hilarants les uns que les autres qui vampirise (dans le bon sens du terme) presque entièrement le film.

Ritchie se met donc totalement au service de son personnage sans pour autant négliger son récit. L’humour omniprésent s’intègre parfaitement à cette intrigue policière où le suspense, les rebondissements et même quelques moments graves ne manquent pas.

«Fletch aux Trousses» se classe ainsi dans la même catégorie que «Le Flic de Beverly Hills», celle de la comédie policière décontractée (la liberté de ton est ici totale), sans prétention et particulièrement efficace (le rythme ne retombe jamais). Un cinéma qui fait malheureusement un peu défaut de nos jours, plombé par des impératifs de production (les dérives du politiquement correct) toujours plus pesants.

A noter le doublage français, pour une fois exceptionnel qui rend honneur au génialissime numéro de Chevy Chase.

Une suite sera tournée près de 4 ans plus tard, certes moins réussie mais une nouvelle fois divertissante.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Fletch aux Trousses de Michael Ritchie 1985 Exterminator

Fletch aux Trousses

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1