Policier - Thriller

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Flag de Jacques Santi 1987

Avec : 

  • Richard Bohringer : Inspecteur Simon
  • Pierre Arditi : Commissaire Tramoni
  • Philippine Leroy-Beaulieu : Fanny
  • Julien Guiomar : Léon Terzakian

Origine : France/Canada

Durée : 101 Min

Flambeur repenti, l’inspecteur principal Simon est l’ami du commissaire Tramoni. Lorsqu’il découvre que ce dernier entretient des relations troubles avec la pègre par l’intermédiaire d’un indicateur, Simon décide de mener une enquête qui le conduira de nouveau dans les salles de jeux. (Source : cinemovies.fr)

Le polar français a toujours eu une renommée internationale plus que méritée. De Melville à Deray en passant par Clouzot ou Verneuil, notre cinéma peut se vanter d’avoir parmi ces films du genre, de véritables chefs d’œuvres.

Malheureusement, depuis 20 ans, le genre se fait plus rare et la qualité de la production s’en ressent même si actuellement, une génération de cinéastes (Marchal, Cavayé et quelques autres) tente de lui redonner son éclat avec un talent certain.

En cette fin des années 80, le déclin est déjà bien entamé et le polar français, bien moribond.

C’est en 1987 que sort le (seul) film de l’acteur Jacques Santi qui, loin de l’idée de le mettre au même niveau de ses prédécesseurs, renoue avec certitude, avec le haut du panier.

Noir c’est noir et tous pourris ou presque. Santi nous peint un portrait peu reluisant des hauts fonctionnaires et de leur rapport avec la pègre, entre corruption et laxisme.

Certes, ce thème n’est pas des plus originaux mais grâce à une belle galerie de personnages soutenue par un excellent trio d’acteurs, Santi s’en sort plutôt bien malgré une mise en scène passe partout.

Richard Bohringer, d’abord. Un flic sur le retour découvrant les liens étroits qu’entretient son ami de patron avec le milieu, obligé de retrouver ses vieux démons pour mener son enquête. Un personnage constamment sur la corde raide fait pour un Bohringer lui-même hanté par de vieux combats personnels.

L’ami, c’est Pierre Arditi qui l’incarne, un beau pourri bien propre sur lui. L’acteur prouve une nouvelle fois qu’il peut tout jouer avec la même crédibilité.

Julien Guiomar prend, quant à lui, le rôle du caïd de service. Celui que le grand public nomme Tricatel, en souvenir de son rôle inoubliable dans « L’aile ou la Cuisse », interprète avec aisance mais aussi un certaine ironie, ce mafieux des plus classiques.

Bref, on pourra aujourd’hui reprocher à ce film, une facture classique, voire un aspect « téléfimesque », il n’en demeure pas moins un bon polar.

En Savoir Plus : Interview Richard Bohringer

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Flag de Jacques Santi 1987 Exterminator

Flag

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1