Comédie

Published on février 12th, 2014 | by Exterminator

0

Drôles d’Espions de John Landis 1985

Avec : 

  • Chevy Chase : Emmet Fitz-Hume
  • Dan Aykroyd : Austin Millbarge
  • Steve Forrest : Général Sline
  • Donna Dixon : Karen Boyer

Origine : USA

Durée : 102 Min

Des satellites espions américains ont repéré un lance-missiles soviétique à longue portée d’un modèle inédit. Le Général Sline dépêche sur place deux agents de contre-espionnage avec mission de s’emparer de l’ engin. Une troisième guerre mondiale risque d’être déclenchée… (Source : Allociné).

John Landis fait partie de ces réalisateurs emblématique des années 80 qui, même si il toujours actif, a quelque peu disparu de la circulation après une longue série d’échecs. Il est en effet, loin le temps où les films du réalisateur dominaient le box office. «Les Blues Brothers», «Un Fauteuil pour Deux», «Le Loup Garou de Londres», «Un Prince à New York»… sont quelques exemples illustrants les moments forts de la carrière de Landis. On n’oubliera pas non plus qu’il réalisa également 2 des clips les plus mythiques de Michael Jackson, «Thriller» et «Black Or White».

Malgré son statut de cinéaste «star», Landis connu de nombreux accrocs durant sa carrière, notamment un long procès après la mort de l’acteur Vic Morrow sur le tournage de son sketch de l’adaptation cinématographique de «La Quatrième Dimension» en 1983. Un procès qui durera de nombreuses années et affectant à coup sûr, l’inspiration du réalisateur qui disparaitra peu à peu des «Short Lists» des producteurs d’Hollywood dans les années 90.

Retour en 1985, Landis est encore au top de sa carrière, enchainant les succès malgré le début de la procédure le touchant. Warner le contacte pour mettre en image un script de Dan Aykroyd, l’acteur-scénariste devenu incontournable depuis le triomphe de «S.O.S Fantômes». Un scénario loufoque où 2 pieds nickelés serviront de leurre à l’armée US pour infiltrer 2 réels agents au coeur de l’Union Soviétique et s’emparer de l’un de leur missile. Aykroyd interprètera naturellement le premier leurre et c’est son complice de l’émission «Saturday Night Live», Chevy Chase qui sera le second larron. «Drôles d’Espions» réuni donc ce qui se fait de plus influant dans la comédie US de l’époque et le résultat est à la hauteur de l’attente.

Autour d’un scénario complètement loufoque mais parfaitement maitrisé, le trio se lâche pour notre plus grand plaisir. Landis multiplie les références et nous offre un film rythmé et hilarant, soutenu par l’énergie de ses 2 acteurs qui enchainent gags sur gags plus tordants les uns que les autres. Comme à son habitude, Landis fait participer nombre de ses collègues réalisateurs pour quelques caméos tout aussi désopilants. Les cinéphiles reconnaitront Frank Oz, Terry Gilliam, Costa-Gavras, Sam Raimi, Martin Brest, Joel Cohen, Michael Apted, Larry Cohen et Ray Harryhausen (sans oublier l’humoriste Bon Hope) qui s’amusent, visiblement eux aussi, comme des petits fous.

Avec un entrain ultra communicatif, Landis nous fait passer un excellent moment de comédie décomplexée.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Drôles d’Espions de John Landis 1985 Exterminator

Drôles d'Espions

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1