Comédie

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Bonjour les Vacances de Harold Ramis 1983

Avec : 

  • Chevy Chase : Clark Griswold
  • Beverly D’Angelo : Ellen Griswold
  • Imogene Coca : Tante Edna
  • Randy Quaid : Cousin Eddie

Origine : USA

Durée : 98 Min

La famille Griswold au grand complet prend place dans sa nouvelle auto et quitte Chicago pour des vacances très attendues. Malheureusement, malgré le soin minutieux avec lequel Clark, le chef de famille, croit avoir préparé leur périple, ils vont de catastrophe en déception. (Résumé : Source : cinemovies.fr).

C’est en 1970 que voit le jour, le magazine humoristique américain « National Lampoon », publication ornée de succès et véritable référence du genre pendant presque 30 ans. A l’intérieur, on y trouvait toutes sortes d’histoires sous formes écrites ou dessinées qui ont fait longtemps, le bonheur des grands et des moins grands. Et c’est au sein du magazine que le scénariste et réalisateur phare des comédies adolescentes des années 80, John Hughes fit ses débuts en participant régulièrement à l’écriture de ces histoires.

La Warner, désireuse de profiter de l’aura du magazine et du succès du film « American Collège », (déjà inspiré du mag), décide à l’époque d’adapter l’une de ces fameuses histoires, celle du périple d’une famille traversant les Etats-Unis pour visiter le parc de Disney Land dans les années 50. Cette histoire écrite par John Hugues, c’est naturellement lui qui fut choisi pour l’adapter sur grand écran en la situant cette fois-ci, dans les années 80. Autre changement, Disney refusant le tournage au sein de son parc, la production dut se rabattre sur un autre parc en Californie, renommé pour le film, Walley World.

Hugues, encore inexpérimenté, c’est Harold Ramis, l’acteur réalisateur que l’on a pu notamment voir dans le diptyque « Ghostbusters », qui est choisi pour être derrière la caméra. Pour compléter le projet, c’est l’une des stars du plus grand show humoristique de l’époque, le « Saturday Night Live » qui est appelée en la personne de Chevy Chase pour prendre la tête du casting.
Bref, tout était réuni pour obtenir une excellente comédie….

Sans être inoubliable, il faut bien avouer que ce road movie nous réserve quelques bons gags aux références bien venues comme celle des « Chariots de Feu ». Le scénario les enchaine à un rythme régulier ce qui évite à l’ennui de guetter. On passe facilement un moment agréable à défaut d’être désopilant, parfait pour se changer les idées.

Chevy Chase est parfait en père de famille maladroit et dragueur (voir les scènes avec la fille à la Ferrari, hilarantes) accompagné d’une famille toute aussi loufoque que lui. On remarquera dans le rôle du fils Griswold, Anthony Michael Hall qui retrouvera quelques années plus tard et quelques tailles de plus, John Hughes pour « Une Créature de Rêve » et deviendra par la suite, le héros de l’adaptation télévisée du roman de Stephen King, « Dead Zone ».

Un film sympathique donc, qui connaitra comme prévu un immense succès outre-Atlantique. Naturellement, une suite encore plus loufoque verra le jour, voyant la famille Griswold traverser cette fois-ci, l’Europe.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Bonjour les Vacances de Harold Ramis 1983 Exterminator

Bonjour les Vacances

Notre Avis

Summary:

3


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1