Drame

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

A Mort L’Arbitre ! de Jean-Pierre Mocky 1984

Avec : 

  • Michel Serrault : Rico
  • Eddy Mitchell : Maurice Bruno
  • Carole Laure : Martine Vannier
  • Laurent Malet : Teddy

Origine : France

Durée : 82 Min

Avant le match, l’atmosphère est déjà surchauffée. Et l’inspecteur de police Granowski sait déjà qu’il aura fort à faire parce que les supporters sont venus en masse, par cars entiers. Maurice, lui, l’arbitre, oublie pour l’instant qu’il va avoir à maîtriser vingt-deux hommes prêts à taper du pied dans un ballon, en s’occupant tendrement de son amie Martine. Le match est heurté. Maurice, à un moment, siffle un pénalty; l’excitation est à son comble. Et, à la fin du temps réglementaire, les visiteurs sont battus. Mais les supporters, emmenés par Rico et Albert, entendent bien dire son fait à l’arbitre. Ils l’attendent alors à la sortie du stade. Celui-ci parvient néanmoins à sortir subrepticement avec Martine, pour participer à une table ronde télévisée sur l’arbitrage. Lorsque Rico et ses amis l’aperçoivent, leur fureur redouble. Ils se précipitent au studio de télévision et se lancent à la poursuite de Maurice et Martine. (Source : les fiches du cinéma)

Tout au long de sa carrière, Jean Pierre Mocky s’est toujours intéressé, comme Audiard, aux cons. Pas les cons sympathiques, mais les cons profondément bêtes et méchants qu’il dénonce lui-même avec un méchanceté profonde.

Il a de la chance, Mocky. Des cons, il y en a de partout…de tous âges, de tous milieux…Partout. Souvenez vous notamment de la « Grande Lessive » avec ces cons de la télévision.

Ici, c’est le fanatisme, la connerie des mouvements de masses pouvant pousser au crime qui interpellent Mocky. Pour illustrer cela, le cinéaste choisit le monde des supporters de foot comme il aurait pu choisir un groupe politique, Mocky veut surtout montrer qu’une foule, au contraire d’un individu, agit suivant des instincts primaires, généralement menée par le plus bête de tous.

Partant d’un véritable fait divers, l’assassinat en Angleterre d’un arbitre par un groupe de supporters mécontents, narré dans le roman d’Alfred Draper « The Death Penalty », Mocky s’en donne à cœur joie avec sa belle galerie de cons (supporters d’une équipe fictive) menée par un Michel Serrault plus détestable que jamais à la poursuite de l’arbitre incarné par Eddy Mitchell et sa compagne (Carole Laure). Juste pour avoir simplement sifflé un pénalty pour l’équipe adverse.

C’est donc parti pour une chasse à l’homme qui se transformera en jeu de massacre nous mettant à de nombreux moments, mal à l’aise. On adhère ou pas à la croisade du réalisateur (peu lui importe) mais on doit lui reconnaitre une belle prise de risques.

Comme toujours  chez Mocky, la fond est plus important que la forme. Le cinéaste emballant ses films à la va vite sans réellement se soucier de la technique.

Ce film ne déroge pas à la règle. Mal monté, mal joué (hormis Serrault, effrayant, Mitchell et Carole Laure), le film fait mal aux yeux et ses nombreuses maladresses minimisent l’impact du propos.

Lors de sa sortie en salle, le film fut un échec cinglant, ce qui ne l’empêchera d’obtenir une certaine reconnaissance grâce à ses divers passages TV.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
A Mort L’Arbitre ! de Jean-Pierre Mocky 1984 Exterminator

A Mort L'Arbitre !

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1